Comment investir efficacement dans le vin et le vignoble ?

Comment investir efficacement dans le vin et le vignoble ?

L’investissement dans le vin et le vignoble est particulièrement lucratif à condition de bien s’y prendre. Découvrez dans cette rubrique quelques conseils et informations utiles pour réussir votre investissement.

1. Investir dans le vin

Cela peut vous intéresser : Investir dans l’immobilier de luxe à Archamps

On ne vous apprend rien en disant que le vin est un produit de luxe et une fierté de la gastronomie française. Pas alors étonnant que de nombreux investisseurs amateurs ou confirmés soient séduits par les crus du terroir et les innombrables possibilités d’investissement. En matière de fiscalité, le vin est moins taxé que l’immobilier. Toutefois, l’investissement dans le vin requiert la prise en compte du marché viticole comme un placement financier. Pour espérer profiter d’une plus-value, il convient de constituer une cave et de diversifier son patrimoine. Si vous comptez investir dans le vin, on vous conseille d’opter pour les vins classiques, à savoir Bourgogne, Bordeaux et Rhône. Il est intéressant de diversifier ses actifs en investissant dans les vins étrangers. Vous pouvez vous tourner vers des pays comme l’Espagne, le Portugal et l’Italie.

2. Investir dans le vignoble

A lire également : L'Immobilier de Luxe à La Ciotat : Découvrez les Bijoux Cachés de la Côte d'Azur

L’investissement dans le vignoble fait référence à l’achat de terrain agricole à usage de vignoble. Ce type d’investissement est toutefois assez méconnu du grand public. Ses principaux avantages résident dans la rentabilité et la fiscalité. Notons qu’investir dans le vignoble nécessite le dépôt d’une demande d’autorisation d’exploitation auprès du Préfet. Cette démarche est utile dans les cas suivants :

  • L’acheteur ne possède pas la qualité d’exploitant.
  • La surface du vignoble excède celle fixée par le schéma directeur régional des exploitations agricoles.

C’est seulement une fois cette formalité administrative terminée que vous pouvez choisir le domaine, l’appellation ainsi que le cépage. Il est indispensable de vérifier l’état de production de vins des années précédentes. N’hésitez pas à contrôler l’état des stocks, le type de commercialisation et les procédés de commercialisation.

Quelles sont les conditions pour reprendre un vignoble ?

Le vignoble français est-il en train de s'essouffler ?

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

// Social icons // Facebook // VKontakte // Odnoklassniki // Twitter // Instagram // YouTube // Telegram // Search form icon (zoom icon) // Footer WordPress icon // Arrow icon // Edit icon // Rate icon